Après l’hiver

Après l’hiver,
| 2008 | 31 minutes | Mini DV

Production : Valérie Bert

Ce film débute quelques années avant le décès de ma grand-mère.
Régulièrement lors de mes visites, je me suis mise à filmer ces moments partagés sans réellement penser à l’idée d’en faire un film.
J’aimais simplement capter les lieux, attraper les corps, les discussions, enregistrer comme une sorte de mémoire supplémentaire qui resterait.
Le mouvement de la caméra m’offrait paradoxalement une sensation d’hyper réalité.
Je filmais pour extraire du temps, le condenser.
Saisir l’image, entendre la parole comme jamais.
Ce bloc temps de 5 années mit du temps à prendre sa forme dans un film.
Je me retrouvais face à une matière mouvante ne sachant comment la manier pour en extraire “quelque chose”.
La question du “quelque chose” étant pour moi l’étape essentielle, l’endroit exact de résistance, me demandant de me positionner sur l’axe public/intime.
Comment le film allait-il venir à moi, sous quelle forme, quels enchaînements allais-je trouver, de quoi tout cela parlait-il ?
Peut-être le fragment d’un monde, d’un état, d’êtres dans une scène commune et quotidienne devenant tout à coup spectacle.
Jouer avec la nature fictionnelle de tout documentaire, tenter d’en saisir les points d’accroches, les torsions.
Le film se construit alors autour de la relation mère et fille, le fait d’être la mère, le fait d’être la fille, et que cela ne va pas de soi.
L’autre versant est celui de la disparition, de la mort qui revient dans les échanges tel une ritournelle tragique et drôle.
J’avançais en éliminant, me séparant, me vidant de toute surface émotionnelle.
Vertige d’un temps diégétique lorsqu’un cadavre intime traverse vivant l’image, s’exprime et la question du film tout entière m’avale, et me recrache.

 

  •  Festival du Film de Famille de Saint Ouen, prix du jury, novembre 2008
  • Lors de l’exposition collective Aïeules du 14 février au 8 mars 2008 à la galerie RDV à Nantes, (Valérie Bert, Judith Josso & Murielle Durand-G)
    http://galerierdv.com/articles/archives/aieules
  • Avril 2011 à la galerie Eof, avec une lecture d’Heléna Villovitch